Site GUSP_header.png

L’IMPLICATION DES HABITANTS : LEVIER D’ACCÉLÉRATION POUR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DES COPROPRIÉTÉS ?

Le centre de ressources de la gestion urbaine et sociale de proximité (GUSP) et la direction de l’habitat de Grenoble-Alpes Métropole vous invitent à participer à une après-midi d’échanges sur le thème :

 

L’IMPLICATION DES HABITANTS : LEVIER D’ACCÉLÉRATION POUR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DES COPROPRIÉTÉS ?

Mardi 14 décembre

de 13H30 à 17H

à la Maison de l’Habitant, avenue des îles de mars, Pont-de-Claix

 

Ce thème se situe au croisement de plusieurs constats et dynamiques en cours:
  • De nombreuses copropriétés qualifiées de "passoires thermiques" ne se sont pas encore engagées dans la rénovation thermique (ou l’ont refusé ) et ce, malgré les dispositifs incitatifs et coercitifs développés à l’échelle locale ou nationale.
  • L’évolution des conditions de vie de locataires souffrant du froid en hiver (faute d’isolation suffisante) et/ou ayant des difficultés à payer leurs factures de gaz ou d’électricité dépend aussi, pour partie, du choix des propriétaires bailleurs de s’engager (ou non) dans la rénovation thermique de leur patrimoine.
  • Les bailleurs sociaux deviennent de plus en plus copropriétaires d’immeubles « mixtes » où cohabitent des propriétaires occupants, des locataires privés et des locataires du parc social. La variété des statuts dans ces copropriétés complexifie le choix de s’engager (ou non) dans la rénovation thermique et le montage des aides financières.
  • Enfin, les rénovations thermiques entrainent des vraies modifications dans l’usage du logement, dans les pratiques domestiques quotidiennes et l’on assiste parfois à un décalage entre les attendus des habitants et la réalité en termes de confort (sensation de froid) et de baisse de charges après rénovation.

 

Quelques questions guideront nos échanges :

> Pourquoi les habitants souhaitent-ils, ou non, s’engager dans la rénovation thermique de leur logement? Quels sont les facteurs qui motivent ou, au contraire, bloquent cette décision ?
> Quels sont les freins (économiques, sociaux, culturels, ...) qui ralentissent la rénovation énergétique des immeubles de logements ? Quelles pistes pour les dépasser ?
> Comment susciter l’envie des habitants (propriétaire comme locataire) à s’engager dans la rénovation énergétique de leur immeuble

 

PROGRAMME

13h30-14h: Accueil et introduction

14h-15h: Conférence

  • L’engagement des copropriétés dans la rénovation thermique : quelles conditions ? quels leviers et freins ?

Gaëtan BRISEPIERRE, Sociologue indépendant, expert de la transition énergétique et écologique du bâtiment

 

15h-15h45: Retour d'expérience

  • Créer une dynamique habitante au sein d’un immeuble de logement pour aller vers une rénovation énergétique

Manon LEROY, directrice de l’association « l’Echappée des copropriétés », Toulouse

 

15h45 - 17h: Temps de travail collectif

 

  • A partir des dispositifs existants et expériences d’acteurs locaux, quelles pistes imaginer ensemble pour mieux impliquer les habitants en amont de la rénovation énergétique des copropriétés?
 
 
 

Cette rencontre est organisée dans le cadre des Rencontres de la GUSP sur le thème  « transition écologique et énergétique au quotidien »